Paul Ricard : Un pastis mondialement connu

Le célèbre entrepreneur réussit à exporter son pastis en Espagne, en Italie ainsi qu’en Afrique du Nord. Ensuite, il se rend aux États-Unis et y découvre le mode de fonctionnement professionnel des entreprises. De retour en France, il lance son entreprise dans le parrainage pour confirmer davantage sa notoriété. Ses employés étaient bien payés et bénéficiaient de plusieurs avantages conséquents : primes, protection sociale, etc. Paul Ricard se retire de son entreprise en 1968 et laisse Bernard Ricard prendre la relève. Peu à peu, son pastis s’est forgé une renommée mondiale. En l’an 2000 l’entreprise passe le cap des deux milliards de bouteilles de pastis vendues.

 

La passion de Paul Ricard pour le sport

circuit paul ricardPaul Ricard fit construire le Circuit du Castellet près de Signes, dans l’arrière-pays varois, sur 1000 hectares. Ce circuit devient une référence dans le domaine des sports mécaniques et accueille de grandes compétitions automobiles : la F1 de 1971, les grands prix de moto ainsi que le Bol d’Or. Ce circuit a été racheté en 1999 par le patron de la F1 afin d’en faire un circuit de tests ultra-moderne, mais un circuit sans compétitions ni spectateurs. Paul Ricard était un véritable passionné du monde de la mer. Il a été le mécène du navigateur Alain Colas en 1973. Plus tard, il a acquis son propre bateau de croisière, le Garlaban.

Aujourd'hui, le circuit Paul Ricard est de nouveau un circuit de formule 1 et il accueille de nombreuses compétitions sur son tracé légendaire.

Resafly, les balades aériennes propose de le survoler dans un baptême de l'air, pour le découvrir autrement. À bord de l'ULM du Castellet, installé sur l'aéroport, vous décollerez vers une expérience de loisir aérien unique.